Nomenclature

Acer truncatum Bunge (1833)

Sapindaceae

Statut du taxon : accepté
Publication : Enum. Pl. China Bor. 10 1833.
Classification : section Platanoidea Pax (1885)
Synonymie : Acer cappadocicum subsp. truncatum (Bunge) A. E. Murray, 1977 ; A. laetum  var. truncatum (Bunge) Regel, 1857 ; A. lobelii subsp. truncatum (Bunge) Wesmael, 1890 ; A. lobulatum Nakai, 1942 ; A. lobulatum var. rubripes Nakai, 1942 ; A. pictum subsp. truncatum (Bunge) A. E. Murray, (?); A. pictum var. truncatum Chin S. Chang, 2001 ; A. platanoides var. truncatum (Bunge) Gams, 1925.
Noms vernaculaires : érable peint
 
Bibliographie

Krüssmann Gerd, Cultivated broad-leaved trees & shrubs, Vol. 1, 1984.
D.M. van Gelderen, P.C. de Jong, H.J. Oterdoom, Maples of the World, 1994.

Collectif, Flora of China, volume 11, Oxalidaceae - Aceraceae, 2008.
D. J. Mabberley, The Plant-Book (1ère edition 1990, 2e edition 1997 et 3e edition 2009).

Collectif , Flowering Plants. Dicotyledons. Volume X, 2011, Edited by K. Kubitzki.

 

Iconographie

Photo 1: origine inconnue.

Urban Jacques : 3 (couleurs automnales) et 4.

 

Hajime Hayashida Maples & Japanese Culture (site web) : photos 2 et 5 

 Acer truncatum

Description détaillée
 
Petit arbre de 5-10 m à branches souvent tortueuses. Ecorce très rugueuse et fissurée, gris-brun à brun foncé. Jeunes rameaux verts à pourprés ou gris-jaune, glabres et souvent peu rigides, possant en quelque sorte en tout sens. Bourgeons hivernaux ovoïdes. Feuilles caduques, glabres (rarement avec des touffes de poils sur les jeunes feuilles), palmées, à 5-7 lobes triangulaires-oavles souvent onduleux, de 8-12 cm de long sur 5-10 cm de large et dont la base est tronquée d'où le nom de l'espèce ; bords entiers ; pétiole de 4-9 cm. Au débourrement elles sont entièrement cuivrées puis, au fur et à mesure de leur croissance, elles verdissent du centre du limbe vers les extérieur, laissant quelques temps un liseré cuivré en bordure. Espèce précoce qui débourre mi mars ou fin mars selon les régions. En automne elles varient d'un beau jaune vif à rouge en passant par l'orange selon les sujets. Petites inflorescences dressées, en corymbes sur des pédoncules de 1-2 cm de long. Fleurs apparaissant après les feuilles (avril-mai), petites à sépales oblongs de 4-5 mm de long et 5 pétales oblongs-ovales de 5-7 mm, vert-jaune. Etamines (8) plus courtes que la corolle (2-3 mm). Les infrutescences sont pendantes et portent 3-10 fruits. Les samares obtuses de 30-40 mm de long dont la moitié pour la graine qui est ovale et plutôt aplatie ; maturité en août-septembre. Environ 6-8 graines au gramme.

 

Origine géographique : ce taxon pousse dans le Nord-est de la Chine (Gansu, Hebei, Henan, Jiangsu, Jilin, Liaoning, Nei Mongol, Shaanxi, Shandong, Shanxi) mais également en Mandchourie, dans la région du fleuve Amour, en Corée, les îles Sakhaline et au Japon.
 
Pas de sous-espèces décrites : Acer truncatum subsp. mayrii parfois en cours dans certaines pépinières est une erreur de nomenclature puisqu'il s'agit de Acer mono subsp. mayrii.
 
En culture, cette espèce n'est pas très répandue. Semis en automne-hiver, en extérieur pour une levée au printemps. Les graines assez bien dès que la température se réchauffe ; la germination est principalement hypogée c'est à dire que les cotyledons restent dans le sol, seule une fine tige rougeâtre apparaissant en surface. Inutile de dire qu'à cette période les plantules sont très fragiles et sont facilement repérées par les limaces et les mulots (parfois les écureuils s'ils sont présents) qui se chargeront de la destruction d'un semis non protégé. Les plantules en cours de germination sont également très sensibles aux fortes gelées tardives ; ne supporte pas l'excès d'arrosage qui a tendance à les faire pourrir (donc à abriter des pluies abondantes du début de printemps). Croissance assez rapide. Aime les sols frais mais aussi ceux plus secs et drainés. Belle espèce botanique pour petits jardins. Quelques 4-5 cultivars ont été isolés mais se montrent ornementalement peu intéressants en terme de'originalité par rapport au type qui lui, saura se montrer très vigoureux une fois implanté. Espèce pouvant aussi convenir dans la confection de bonsaïs.
Jacques Urban, 2015.

 

Statut dans la nature : en danger ; vulnérable ; pas globalement menacée ; fréquente ; abondante
Culture en Europe : aucune ; occasionnelle ; peu commune ; commune ; abondante - Zone de rusticité : 5

 

Où acheter cette espèce : Florama (64)

Si les informations de ce site sans publicité vous ont été utiles, l'association vous remercie pour votre participation à l'enrichissement des connaissances de tous par un don.

 

Comment puis-je participer ?