Le Jardin botanique de la ville de Billère

Retour à la liste

 

Après deux ans d'étude et de travaux, la ville de Billère (agglomération de Pau) a inauguré le 23 juin 2012 le premier espace public en Béarn dédié au végétal. Au coeur du centre ville, ce modeste jardin de 2500 m2 permet au visiteur de parcourir les cinq continents en suivant la course du soleil, thème que nous avons intitulé  : une journée de biodiversité. La forme presque carrée de cet espace a permis de symboliser la promenade par un cadran d'horloge imaginaire.

 

le jour de l'inauguration

 

Les montagnes du globe font office de fil conducteur qui nous conduit ainsi dans un échantillonnage de diversité. L'Extrême Orient est alors notre point de départ avec le Japon et la Chine qui nous font découvrir une liane japonaise (Caesalpinia décapetala) et une rosier chinois (Rosa lucieae), à floraison spectaculaire en mai-juin. De là nous gagnons l'Asie Centrale en passant par l'Himalaya avec une curieuse espèce à floraison hivernale (Edgeworthia tomentosa) puis c'est le Proche Orient avec sa flore riches en plantes de zones arides dont de nombreuses espèces de sauges, de thym et autres labiées. Ci-dessous une vue de la zone turque avec photo d'une sauge (Salvia forsskaolei) et d'une sauge de Jérusalem (Phlomis fruticosa).

 

 

Après la Turquie nous longeons les Balkans pour arriver aux Alpes et aux Pyrénées avec quelques endémiques comme la fameuse Ramonda myconi (à gauche), dont le nom de genre est un hommage à Louis Ramond de Carbonnières (1755-1827) qui a passé une bonne partie de sa vie à étudier la flore pyrénéenne. On peut y admirer une autre endémique des falaises pyrénéennes, le saxifrage à longues feuilles (Saxifraga longifolia à droite) qui, comme les agaves, meurt après une floraison spectaculaire.

 

inauguration

 

Sous le petit pont de bois où coule un gave de galets, nous atteignons l'Afrique et l'Océanie avec quelques plantes insolites comme une remarquable acanthe éthiopienne à fleurs rouges (Acanthus sennii), le chardon du Cap (Berkheya purpurea) ou d'impressionnantes australiennes (Telopea sp.). Franchissont l'Atlantique et explorons un instant la flore américaine avec ses particularismes dont notamment agaves et cactées. Vous y trouverez le rarissime chêne de Georgie (Quercus georgiana) ou la belle érythrine crête de coq d'Uruguay et d'Argentine (Erythrina crista-gallii) et le voyage se termine sur de curieuses aromatiques.

 

inauguration

 

Pendant votre promenade vous croiserez tout autour du jardin, sur les murs ou les grilles, diverses plantes grimpantes dont de nombreuses clématites botaniques rarement présentées au grand public puis sur le coup de midi à ce cadran virtuel vous rencontrerez une tourbière remplie de plantes carnivores. Cet espace pédagogique est bordé par une zone thématique variable dans le temps. Elle présente actuellement une friche urbaine qui permettra au visiteur de mesurer que ce biotope est aussi très riche en espèces appelées souvent à tort mauvaises herbes. Quelques nichoirs à insectes aident à l'hivernage de ces alliés du jardinier. Ci-dessous la tourbière et une plante carnivore, la trompette jaune (Sarracenia flava).

 

inauguration

 

Le jardin botanique de la ville de Billère est géré par le service des espaces verts de la ville sous la direction de Charles Sorce qui a étendu les plantations d'espèces peu communes à l'ensemble du domaine végétalisé de la ville.
Toute la partie botanique, les conseils de culture et la gestion des collections (suivi, nomenclature, enrichissement) sont assurés par Jacques Urban, fondateur du Jardin Botanique des Pyrénées Occidentales et botaniste de terrain, en partenariat avec la ville de Billère. Le jardin est membre de l'association des Jardins botaniques de France et des pays francophones.
Aujourd'hui ce sont environ 350 taxons plantés sur 2500 m2. Autour du jardin s'organisent depuis 2013 des visites guidées pour les écoles ou les groupes (renseignements  à la mairie de Billère).