Nomenclature

Corymbia oocarpa (Carr & Carr) K.D.Hill & L.A.S.Johnson (1995)

Myrtaceae

Statut du taxon : accepté

Classification : Sous-genre Corymbia, SectionTerminaliptera - Série Dichromophloiae J. Urb.

Sous-genre Corymbia, Série Terminaliptera (Flora of Australia)

Publication : Telopea 6: 293 (1995).

Synonymie : Eucalyptus oocarpa D.J.Carr & S.G.M.Carr, 1988.

Noms vernaculaires : eucalyptus du Nord.

 

Bibliographie

Collectif, Flora of Australia Volume 19, Australian Government Publishing Service, Canberra, 1988.

D.J Boland, M.I.H.Brooker & J.W Brooker, Eucalyptus seeds, 1980.

Brooker & Kleining, Field Guide to Eucalypts, en 3 volumes, 1999 (Vol 1), 2001 (Vol 2) et 1994 (Vol 3).

Collectif, Euclid, Eucalypts of Australia, CSIRO (Compact Disc), 2004.

Urban Jacques, Les cahiers du naturaliste N°27, fascicule 1, Monographie du genre Corymbia, 2012.

 

Iconographie

M.I.H.Brooker & D.A.Kleinig, Guide to Eucalyptus Vol III.  1994 : 1 .

Collectif, Euclid, Eucalypts of Australia, CSIRO (Compact Disc), 2004 : 2, 4, 5, 6 et 7. Authors please read.

Urban Jacques : 3.

 

Description détaillée

 

Arbre moyen de 10-15 m qui forme un nœud cotylédonaire. Ecorce finement craquelée sur le tronc en plaques brun-orangé. Elle devient lisse et blanche ou grisâtre avec des plaques rugueuses ça et là. Les feuilles juvéniles et celles des jeunes pousses sont pétiolées, opposées sur 25 paires, ovales à lancéolées (6-9,5 X 1,3-2 cm) ; elles sont vertes et sétacées. Les feuilles adultes sont pétiolées (1-2,5 cm), alternes, lancéolées ou falciformes (10-22 X 1-2,7 cm), lisses, vertes, concolores ou à peine discolores et brillantes. Apex pointu, base rétrécie sur le pétiole et bords entiers. Nervures intramarginales visibles mais proches du bord du limbe. Réticulation très dense et glandes oléifères absentes. Inflorescences composées de panicules de 7 fleurs portées par un pédoncule de section ronde ou angulaire (5-18 mm de long) ; pédicelles menus de 3-12 mm. Boutons obovoïdes à pyriformes (7 X 5 mm), lisses et brillants, sans cicatrice car les deux operculums arrondis et parfois apiculés tombent ensemble. Fleurs blanches en mars-avril. Fruit en forme de tonneau ou d'urne avec souvent un petit col (10-14 X 8-12 mm) ; il est lisse et pédicellé (2-12 mm) et avec 4 valves nettement incluses. Graines brun-noir, ailées à une extrémité. Après la germination, les plantules ont des tiges très sétacées et des feuilles pétiolées ovales-lancéolées (5-11 X 1,5-4 cm), opposées sur au moins 10-12 paires, à base arrondie, vertes, ternes et sétacées avec des soies glanduleuses sur les deux faces.

 

Origine géographique : cette espèce pousse surtout dans des zones où s'accumulent des sables gréseux enrichis d'humus. Elle est endémique d'une petite zone à l'extrême Nord du Territoire du Nord, dans la région de Mudginberry atteignant au Sud les gorges de Katherine. Ce taxon ressemble beaucoup à dichromophloia dont il diffère par une écorce rugueuse plus étendue, par des feuilles juvéniles toutes sétacées (elles sont glabres au bout de quelques paires chez dichromophloia) et par des feuilles adultes nettement plus brillantes. Je ne vois pas dans ces différences un caractère suffisamment discriminant pour justifier le rang d'espèce ; celui de sous-espèce serait plus raisonnable. De même, la distinction avec bleeseri se fait uniquement par des fruits plus longs et portés par des pédicelles plus longs chez ce dernier.

Jacques Urban, 2011.

 

Statut dans la nature : en danger ; vulnérable ; pas globalement menacée ; fréquente ; abondante

Culture en Europe : aucune ; occasionnelle ; peu commune ; commune ; abondante - Zone de rusticité : 11-13