Nomenclature

Acer oliverianum Pax (1889)

Sapindaceae

Statut du taxon : accepté
Publication : Hooker's Icon. Pl. 19: t. 1897 1889.
Classification : section Palmata Pax (1885)
Synonymie : Acer campbellii subsp. oliverianum (Pax) Murray (1977).
Noms vernaculaires : érable d'Oliver
 
Bibliographie

Krüssmann Gerd, Cultivated broad-leaved trees & shrubs, Vol. 1, 1984.
D.M. van Gelderen, P.C. de Jong, H.J. Oterdoom, Maples of the World, 1994.

Collectif, Flora of China, volume 11, Oxalidaceae - Aceraceae, 2008.
D. J. Mabberley, The Plant-Book (1ère edition 1990, 2e edition 1997 et 3e edition 2009).

Collectif , Flowering Plants. Dicotyledons. Volume X, 2011, Edited by K. Kubitzki.

 

Iconographie

Urban Jacques : photos 1, 2, 3, 4 (fleurs) et 5 (samares).

Description détaillée
 
Petit arbre de 7-10 m ou fréquemment un arbuste bien ramifié. Ecorce lisse gris foncé à brune chez les vieux sujets mais verte avec des zones horizontales grisâtres chez les jeunes sujets au moins jusqu'une bonne vingtaine d'années. Jeunes rameaux vert-pourpré. Bourgeons minuscules, invisibles en présence des feuilles, ovoïdes en hiver. Feuilles caduques, glabres (duveuteuses sur la nervure principale des jeunes feuilles), palmées, à 5 lobes triangulaires de 5-12 cm de large et dont la base est presque cordée ; bords finement dentés ; pétiole de 2,5-6 cm. Elles sont rouges au débourrement puis vert-jaune foncé parfois sensiblement bleutées. En automne elles peuvent varier du jaune-orangé au vermillon pour rapidement devenir brunes. Petites inflorescences terminales en corymbes de 4-10 cm de long sur de courts et fins rameaux qui en général ne portent pas plus que 2 feuilles. Fleurs apparaissant avec les feuilles, petites à sépales vert-pourpre ou pourprés de 2 mm de long et 5 pétales ovales blanchâtres. Etamines (8) plus longues que la corolle à anthères rouges. Floraison en avril-mai. Les samares presque horizontales mesurent 25 mm de long sur 10 mm au plus large et sont mûres fin septembre. Environ 30 -35 graines au gramme.

 

Origine géographique : ce taxon est originaire de Chine, plutôt dans les régions montagneuses (Anhui, Fujian, S Gansu, Guizhou, S Henan, W Hubei, Hunan, Jiangxi, S Shaanxi, Sichuan, C and N Taiwan, Yunnan, Zhejiang.)
 
La flore de Chine propose plusieurs synonymies que "Maples of the World" traite comme des espèces à part entière : A. lanpingense et A. schneiderianum, tous proches de A. campbellii. Une étude plus approfondie du groupe permettra d'y voir plus clair.
 
En culture, cette espèce n'est pas très répandue et peut être confondue avec de robustes cultivars d'Acer palmatum. Semis dès la récolte des graines en automne, en extérieur pour une levée au printemps. Les graines se conservent assez mal (même au réfrigérateur) et le taux de germination décroit rapidement. Les plantules en cours de germination sont très sensibles aux fortes gelées tardives et à la dessication que cela leur occasionne. Croissance assez rapide. Aime les sols frais drainés et redoute ceux où l'eau stagne, surtout en hiver. Belle espèce botanique pour petits jardins et aucun cultivar isolé à ce jour.
Jacques Urban, 2015.

 

Statut dans la nature : en danger ; vulnérable ; pas globalement menacée ; fréquente ; abondante
Culture en Europe : aucune ; occasionnelle ; peu commune ; commune ; abondante - Zone de rusticité : 6-7

 

Où acheter cette espèce : Florama (64)

Si les informations de ce site sans publicité vous ont été utiles, l'association vous remercie pour votre participation à l'enrichissement des connaissances de tous par un don.

 

Comment puis-je participer ?

Taxons inférieurs :

Acer oliverianum subsp. formosanum (Koidzumi) Murray (1969)

 

Statut du taxon : accepté.
Publication : Kalmia 1: 17 1969

Synonymie : Acer oliverianum var. nakaharae Hayata, 1991 ; Acer oliverianum var. formosanum Koidzumi, 1911 ; Acer serrulatum Hayata, 1911.

 

Description : c'est un arbre de près de 20 m de haut dont les jeunes branches sont rougeâtres. Les feuilles sont semblables à celles du type mais les lobes sont plus prononcés, plus allongés et plus finement dentés. Les samares sont un peu moins horizontales notamment au niveau des graines proprement dites qui forment un angle de 120-150°. En automne sont feuillage vire plutôt au jaune. Ce taxon est originaire de Taïwan (anciennement Formose, d'où son nom) où il est assez répandu notamment dans les forêts de montagne jusque vers 2000 m. C'est le plus grand érable de l'île. Quasiment pas de culture en Europe mais parfois il est encore étiqueté Acer serrulatum dans des collections ce qui procure une confusion avec Acer wilsonii  var. serrulatum qui est lui même synonyme de Acer confertifolium.