Nomenclature

Carya tomentosa (Lam. ex Poir.) Nutt. ex Elliott (1818)

Juglandaceae

Statut du taxon : accepté
Publication : Gen. N. Amer. Pl. 2: 221 1818.
Synonymie : Carya alba (L.) Nutt. ex Elliott 1818 ; Carya alba (L.) K. Koch 1869 ; Carya compressa G.Don 1830 ; Hicoria alba Britton 1888 ; Hicorius alba Britton 1888 ; Hicorius albus Sarg. 1889 ; Hicorius maxima Raf. 1838 ; Hicorius ovata Britton 1888 ; Hicorius ovatus Sarg. 1889 ; Hicorius tomentosa Raf. 1838 ; Juglans alba L. 1753 ; Juglans albo-ovata Marshall 1785 ; Juglans compressa Gaertn. 1790 ; Juglans procera Salisb. [Illegitimate] 1796 ; Juglans squamosa Poir. 1798 ; Juglans tomentosa Poir. 1798 ; Scoria alba Raf. 1808 ;Scoria tomentosa Raf. 1808.
Noms vernaculaires : carier blanc, pacanier blanc ; Engl. white hickory, mockernut hickory
 
Bibliographie
Krüssmann Gerd, Cultivated broad-leaved trees & shrubs, Vol. 1, 1984.
Collectif , Flowering Plants. Dicotyledons. Volume II, 1993, Edited by K. Kubitzki
Leopold, Mc Comb, Muller, Trees of the Central Hardwood Forests of North America, 1998.
D. J. Mabberley, The Plant-Book, (1ère edition 1990, 2e edition 1997 et 3e edition 2009).
 
Iconographie

Urban Jacques : 2. bourgeon terminal ; 4. noix ; 5. aire naturelle.

Internet, Native plants of the Carolinas & Georgia (namethatplant.net) : 1. écorce ; 3. débourrement caractéristique

 

Description détaillée

 

Une petite anecdote nomenclaturale débute cette description : lorsque Linné nomme ce taxon Juglans alba, sa description englobe en réalité deux taxons individualisés plus tard, Carya ovata et Carya tomentosa. L'épithète alba devient alors ambigu puisque pourquoi l'appliquer à l'un plutôt qu'à l'autre ? En 1945 Redher propose donc qu'on l'abandonne purement et simplement pour conserver tomentosa et ovata en annulant donc l'application de la règle d'antériorité qui voulait que la nomenclature soit Carya alba (L.) Nutt. ex Elliott 1818.

 

Arbre moyen d'environ 15-27 (35) m avec une couronne arrondie. Écorce gris foncé fissurée, sillonnée ou seulement ridée, rugueuse mais sans plus, très différente de Carya ovata. Rameaux vigoureux, brun-rouge à gris foncé d'abord tomenteux puis légèrement pubescents, avec des lenticelles gris pâle, écailleux et hirsutes.Chez les jeunes rameaux, l'écorce est gris-bleu à gris clair avec souvent une teinte chocolat en sous-couche. Bourgeon terminal de 10-20 mm de long environ, ovoïde, jaunâtre à brun-roux (une fois les écailles externes tombées car elles sont vite caduques), tomenteux. Les axillaires sont plus petits et protégés par des bractéoles soudées en une sorte de capuchon. Au débourrement les écailles ne tombent pas mais croissent en même temps que les vraies feuilles apparaissent comme la plupart des Carya mais chez tomentosa c'est assez net mais quand même moins que chez ovata (voir illustration). Feuilles caduques alternes de 20-50 cm de long avec un pétiole hirsute de 3-12 cm. Elles sont composées de (5) 7-9 folioles ovales à elliptiques ou obovales, jamais falciformes de 5-19 cm de long sur 2-8 cm au plus large. Petiolule terminal de 2-13 mm alors que les axillaires sont absents ou de 1-2 mm. Bords finement à grossièrement dentés, apex pointu, rarement acuminé. Elles sont plus ou moins hirsutes surtout le long des nervures de la face inférieure ; face supérieure vert-jaune alors que l'inférieure est plus pâle. Rachis robuste et hirsute. En automne elles virent au jaune. Les chatons mâles mesurent 14 cm et ont un pétiole et des bractées hirsutes, écailleux et des anthères également hirsutes. Les fruits brun-roux sont sphériques à elliptiques peu ou pas aplatis, de 3-5 cm de diamètre avec une peau épaisse (3-6 mm) et odorante. Les sutures s'ouvrent à partir du milieu ou de la base. La graine (ou noix proprement dite) est rugueuse, brun-roux à brun foncé, sphérique à ellipsoïde, rarement aplatie et à 4 angles souvent bien marqués ; la coque est épaisse mais l'amande est douce comestible. Elles mesurent 20-30 mm de diamètre pour 20 mm d'épaisseur environ. Floraison en avril et maturité en septembre-octobre. On compte environ 80 à 100 graines au kilo. L’espèce est utilisée pour son bois brun foncé, dur et lourd dans la fabrication d'outils à mains, de piquets de cloture et de bois de chauffage. Enfin les indiens Cherokee l'utilisent comme analgésique.

 

En culture, germination au printemps, en avril-mai. Les plantules se développent lentement et n'atteignent guère 25-30 cm la première année. Le taux de germination est parfois bas en comparaison avec C. illinoinensis, aquatica ou laciniosa. C’est une espèce intéressante sur le plan ornemental pour son feuillage aéré, jaune vif en automne et pour sa prédisposition aux sols secs et drainés.

 

Origine géographique : l’espèce pousse sur les sols drainés à secs (souvent sableux) depuis le Sud-est du New Hampshire et du Michigan jusqu’en Floride et l'Est du Texas. Dans les zones de rencontre Carya tomentosa s'hybride naturellement avec Carya texana (Carya x collina Laughlin) mais aussi avec Carya illinoinensis (Carya x schneckii Sargent).

Jacques Urban, 2015.

Statut dans la nature : en danger ; vulnérable ; pas globalement menacée ; fréquente ; abondante

Culture en Europe : aucune ; occasionnelle ; peu commune ; commune ; abondante - Zone de rusticité : 4

 

Où acheter cette espèce : Florama (64)

Si les informations de ce site sans publicité vous ont été utiles, l'association vous remercie pour votre participation à l'enrichissement des connaissances de tous par un don.

 

Comment puis-je participer ?