Nomenclature

Fraxinus  lanuginosa Koidz. (1926)

Oleaceae

Statut du taxon : accepté
Publication : Bot. Mag. (Tokyo) 40: 342 1926.

Synonymie : Fraxinus sambucina var. pubescens (Koidz.) Nakai 1927 ; Fraxinus sambucina var. velutina Nakai 1927 ; Fraxinus sieboldiana var. koiei Koidz. 1940 ; Fraxinus sieboldiana var. pubescens Koidz. 1924 ; Fraxinus sieboldiana var. serrata Nakai 1927.

Liens taxinomiques : Fraxinus sieboldiana
Noms vernaculaires : frêne d'Hokkaïdo ; Engl.

 

Bibliographie

K. Kubitzki (edited by), Flowering Plants. Dicotyledons. Volume II, Collectif, 1993

E. Wallander Systematics of Fraxinus and evolution of dioecy, Pl. Syst. Evol. 273, 2008.

D. J. Mabberley, The Plant-Book, (1ère édition 1981, 2e édition 1997, 3e édition 2009 et 4e édition 2017).

Urban Jacques , Les cahiers du naturaliste N°45 (Fiebrigiella-Fusispermum), Fascicule 1 Les frênes du monde, 2013.

 

Iconographie : en cours

 

Description détaillée

 

Petit arbre de 5-8 (12) m à feuilles caduques proche de F. sieboldianum. Tronc pouvant atteindre 50 cm de diamètre à la base avec une écorce lisse gris foncé. Rameaux glabres, gris-brun recouvert d'une légère pubescence blanche dans leur partie supérieure. Bourgeons brun-rosé à gris-brun recouvert d'une pubescence grise ou parfois glabres. Les feuilles sont decussées, de 10-15 (20) cm de long avec un pétiole de 2-8 cm. Elles sont composées de 3-5 folioles ovales à ovoïdes de 4-7 (10) x 2-4 cm. Pétiolule de 2-5 mm. Base atténuée à oblique ou arrondie. Apex acuminé et bords denticulés à dentés. Face inférieure pubescente vers la base. Les inflorescences sont des panicules terminales plutôt erigées de 5-10 (15) cm portant une multitude de fleurs blanches à crème dont les pétaleslinéaires-oblancéolés mesurent 6-7 mm de long et le pédicelle 2-3 mm. Elles apparaissent après le débourrement des feuilles et sont généralement hermaphrodites ou androdioïques (var. serrata) et parfumées. Calice denté minuscule et très souvent absent sur les fleurs mâles. Samare lancéolée-large à spatulée, rose-cuivré de 20-30 (40) x 3-5 mm et dont l'aile est arrondie à l'apex (parfois émarginée) et se prolonge seulement jusque vers le milieu de la graine. Floraison entre avril et juin. A maturité les samares sont brunes.

 

Origine géographique : ce taxon est endémique du Nord du Japon (Hokkaïdo). Sa présence en Corée reste à confirmer. Il est présent surtout dans les zones de montagnes en situation bien ensoleillé et sur sol bien drainé, même argileux. Le statut de la variété serrata (parfois élevé au rang de sous-espèce) sur le seul critère de la présence ou non d'inflorescences androdioïques n'est pas validé dans la monographie cité en référence.
 

Culture

A notre connaissance, pas vraiment de culture en Europe de cette espèce.

 Jacques Urban, 2015.

 

Statut dans la nature : en danger ; vulnérable ; pas globalement menacée ; fréquente ; abondante
Culture en Europe : aucune ; occasionnelle ; peu commune ; commune ; abondante - Zone de rusticité : 5