Nomenclature

Fraxinus  sieboldiana Blume (1851)

Oleaceae

Statut du taxon : accepté
Publication : J. Jap. Bot. 31: 59 1956.

Synonymie:Fraxinus angustata (Blume) Hatus. 1934 ; Fraxinus longicuspis f. lancea Nakai 1921 ; Fraxinus longicuspis var. sieboldiana (Blume) Lingelsh. 1920 ; Fraxinus longicuspis var. subintegra Koidz. 1914 ; Fraxinus mariesii Hook.f. 1883 ; Fraxinus quadrijuga Nakai 1935 ; Fraxinus tobana Honda 1932.

Noms vernaculaires : frêne oriental, frêne de Siebold ; Engl.

 

Bibliographie

K. Kubitzki (edited by), Flowering Plants. Dicotyledons. Volume II, Collectif, 1993

E. Wallander Systematics of Fraxinus and evolution of dioecy, Pl. Syst. Evol. 273, 2008.

D. J. Mabberley, The Plant-Book, (1ère édition 1981, 2e édition 1997, 3e édition 2009 et 4e édition 2017).

Urban Jacques , Les cahiers du naturaliste N°45 (Fiebrigiella-Fusispermum), Fascicule 1 Les frênes du monde, 2013.

 

Iconographie : en recherche d'illustration pour ce taxon

Description détaillée

 

Petit arbre de 5-8 m à feuilles caduques. Jeunes rameaux et rachis des feuilles pulvérulents à poilus voire squameux. Bourgeons ovoïdes, tomenteux, jaunâtres puis noirâtres. Les feuilles sont opposées, de 7-15 cm de long avec un pétiole pourpré de 20-30 mm. Elles sont composées de 3-7 folioles ovales à lancéolées de 2,5-8 x 1,5-4,5 cm, la terminale étant plus grande, légèrement coriaces. Pétiolule de 1-5 mm mais parfois absent. Base atténuée ou obtuse. Apex acuminé ou simplement pointus et bords dentés dans la moitié terminale. En général les folioles sont glabres mais parfois la face inférieure est densément pubescente le long de la nervure principale. Nervures secondaires variant entre 7 et 10 de chaque côté de la nervure principale. Les inflorescences sont des panicules terminales et axillaires de 7-12 cm composées d'une multitude de fleurs monoïques blanches à crème dont les pétales linéaires-lancéolés pointus mesurent 3-5 mm de long, plus petits chez les fleurs bisexuées ; calice absent ou insignifiant. Elles apparaissent après le débourrement des feuilles.  Samare pourprée,  linéaire à linéaire-spatulée  de 25-30 x 4-5 mm et  fréquemment parsemée de taches glandulaires squameuses. Aile se prolongeant jusqu'à la moitié de la graine avec l'apex arrondi souvent avec une petite encoche. Floraison en mai-juin et fructification en septembre-octobre mais en général la fécondation croisée est nécessaire.

 

Sols drainés à frais sans être constamment humides au pH compris entre 6 et 8. Tolère bien les sols argileux pas trop lourds mais a une prédilection pour les sols sablonneux humifères.

 

Origine géographique : cette espèce est présente en Chine orientale (Anhui, Fujian, Jiangsu, Jiangxi, Zhejiang), en Corée du Sud et dans le Sud et le Centre du Japon. Elle pousse de préférence entre 500 et 1200 m d'altitude dans les endroits vallonnés, les ravins et les collines qui bordent les cours d'eaux.

 Jacques Urban, 2015.

 

Statut dans la nature : en danger ; vulnérable ; pas globalement menacée ; fréquente ; abondante
Culture en Europe : aucune ; occasionnelle ; peu commune ; commune ; abondante - Zone de rusticité : 5