Nomenclature

Pinus armandii Franchet (1884)

Pinaceae

Statut du taxon : accepté

Publication : Nouv. Arch. Mus. Hist. Nat. II, 7: 95 1884.

Synonymie : Pinus excelsa var. chinensis Patschke (1913), Pinus levis Lemée & H.Lév. (1910) ; Pinus scipioniformis Mast. (1898).

Noms vernaculaires : Pin du Père David ; Engl. chinese white pine

 

Bibliographie

Gerd Krüssmann, Manual of cultivated conifers, 1985.

Collectif, The families and genera of vascular plants, Tome I, Edited by E. Kubitzki, 1990.

Collectif, World checklist and bibliography of Conifers - Aljos Farjon 1ère édition (1998).

Collectif, Flora of China http://www.efloras.org.

Christopher J. Earle, The Gymnosperm Database http://www.conifers.org.

 

Iconographie : en recherche d'illustration pour ce taxon (in search of illustration for this species)

Description détaillée

 

Arbre de 15-25 m mais atteignant 30-35 m dans son habitat avec un port plutôt conique chez les jeunes sujets puis plus arrondi chez les arbres adultes, avec des branches perpendiculaires au tronc mais implantées irrégulièrement. Écorce d'abord lisse et gris-vert chez les jeunes sujets puis devenant craquelée, écailleuse et de couleur brune presque noire à grisâtre teinté de pourpre. Rameaux verdâtres, gris-vert voire glauques virant au brun en séchant. Bourgeons hivernaux peu résineux et presque cylindriques. Aiguilles groupées par 5 (parfois 6-7) de 6-15 cm de long, vert franc sur la face interne et vert pâle sur la face externe. Elles sont triangulaires en coupe transversale, serrulées, vert brillant et contiennent un faisceau vasculaire et 3 (7) conduits résinifères (souvent un médian et deux latéraux). La gaine est rapidement caduque. Cones mâles arrangés en spirales à la base des nouvelles pousses, de 1,5-2,5 cm de long, verdâtre clair avec l'apex rougeâtre. Ils sont dressés, robustes et ovoïdes chez le type mais pendants, menus et cylindriques chez la variété mastersiana. Cônes femelles coniques-cylindriques de 8-14 cm de long sur un pédoncule de 2-3 cm de long et souvent résineux. Ils sont verts puis deviennent progréssivement brun-jaune à maturité. Chaque écaille est rigide (3-4 X 2,5-3 cm) avec une apophyse épaissie, rhomboïde (type) ou triangulaire (mastersiana). Ils tombent bien après que les graines soient elles-même tombées. Graines brun-jaune, brun foncé ou noirâtre, ovoïdes (1-1.5 cm x 6-10 mm), non ailées ou rarement ayant une aile très courte ou à peine naissante. Pollinisation en avril-mai avec maturité des graines en septembre-octobre de la seconde année. Environ 45-50 graines pour 10 g.

 

Origine géographique : cette espèce est essentiellement originaire de Chine (Sud Gansu, Centre et Nord-ouest Guizhou, Hainan, Sud-ouest Henan, Ouest Hubei, Sud Shaanxi, Sud Shanxi, Sichuan, Sud-est Xizang, Yunnan) à une altitude comprise entre 900 et 3500 m. On la trouve aussi dans le Centre et le Nord de Taïwan, uniquement entre 2300 et 3000 m ainsi que dans l'extrème Nord du Myanmar (Birmanie) dans la zone de montagnes.
 

Culture

Espèce assez éclectique quant à la nature du sol pourvu qu'il soit drainé ; tolère le calcaire. Plein soleil de préférence. Croissance lente les premières années puis plus rapide une fois installé. Les jeunes plants à 2 ans mesurent environ 15-25 cm et s'ils supportent assez bien les gelées les premières années il faudra éviter de trop les arroser en hiver. Espèce devenu rare en culture.

 Jacques Urban, 2018.

 

Statut dans la nature : en danger ; vulnérable ; pas globalement menacée ; fréquente ; abondante
Culture en Europe : aucune ; occasionnelle ; peu commune ; commune ; abondante - Zone de rusticité : 7

Taxons inférieurs : une variété acceptée à ce rang.

 

Pinus armandii var. mastersiana (Hayata) Hayata (1908)

 

 

Statut du taxon : accepté
Publication : J. Coll. Sci. Imp. Univ. Tokyo 25: 219 1908.

SynonymieP. mastersiana Hayata (1908)

 

Cette variété se distingue du type par ses rameaux gris-brun au lieu de gris-vert, par ses cones mâles pendants, cylindriques et grêles (voir description du type) et par les apophyses des écailles des cônes femelles brun roux à maturité au lieu de brun jaune et triangulaires au lieu de rhomboïdes.

 

Origine géographique : ce taxon est endémique du Centre et du Nord de Taïwan entre 1800 et 3000 m sur des sols plutôt acides et bien drainés.