Nomenclature

Pinus ayacahuite Ehrenb. ex Schltdl. (1838)

Pinaceae

Statut du taxon : accepté
Publication : Linnaea 12: 492 1838.
Synonymie : Pinus buonapartea Roezl ex Gordon (1858) ; Pinus colorado Parl. (1868) ; Pinus don-pedrii Roezl (1857) ; Pinus durangensis Roezl ex Gordon (1858) ; Pinus hamata Roezl (1857).
Noms vernaculaires : Pin blanc du Mexique Engl. ayacahuite pine.
 

Bibliographie

Gerd Krüssmann, Manual of cultivated conifers, 1985.

Collectif, The families and genera of vascular plants, Tome I, (Collectif) Edited by E. Kubitzki, 1990.

Collectif, World checklist and bibliography of Conifers - Aljos Farjon 1ère édition (1998).

Christopher J. Earle, The Gymnosperm Database http://www.conifers.org.

 

Iconographie : en recherche d'illustration pour ce taxon (in search of illustration for this species)

Description détaillée en cours

 

Arbre pouvant atteindre 40-45 m de haut pour un diamètre de tronc de près de 2 m dans son habitat. Tronc droit et port plutôt pyramidal à conique avec des branches verticillées disposées régulièrement chez les jeunes sujets puis implantées assez irrégulièrement chez les arbres adultes. Écorce d'abord lisse et gris-cendré chez les jeunes sujets puis devenant craquelée en plaques irrégulières plus ou moins rectangulaires, de couleur brun-gris chez les vieux arbres. Longues branches plutôt menues, horizontales, les plus basses devenant souvent tombantes. Rameaux menus vert-clair, lisses. Aiguilles groupées par 5 (parfois 6), fines, de 10-15 (18) cm de long sur 0,7-1 mm de large, flexibles mais pas tombantes, vert brillant sur la face supérieure et vert bleu sur la face inférieure avec les bords qui portent de petites dents très espacées. Stomates seulement sur la face inférieure. La gaine rapidement caduque mesure 15-20 (25) mm et est brun pâle. Les cônes mâles apparaissent à l'extrémité des nouvelles pousses ; ils sont ovoïdes à courtement cylindriques, jaunâtres à brun-orange à maturité et mesurent 7-10 mm de long. Les cônes femelles apparaissent le plus souvent près des extrémités des branches principales. Ils sont pendants et forment des verticilles de 2-4 cônes résineux ; pédoncules jusqu'à 25 mm ; ils sont brun-jaune, cylindriques, de 15-40 cm de long sur 7-15 cm de diamètre se rétrécissant vers l'apex et légèrement courbés. Ils tombent à maturité des graines. Chaque cône porte entre 100 et 150 écailles fines, étroites et flexibles à apophyse allongées. Graines au nombre de 2 par écaille brun-clair avec quelques taches sombres de 8-10 mm x 6-8 mm, avec une aile de 20-35 mm X 8-12 mm. Pollinisation en mai. Environ 20-23 graines au gramme. Cotylédons au nombre de 11-13 mais seulement 7-8 chez les sujets en provenance du Guatemala. Bois tendre couleur crème et pas très résineux. Il est assez utilisé localement pour la construction.

 

Origine géographique : espèce endémique du Centre du Mexique (Etat de Puebla et Guerrero) jusqu'à l'Etat du Chiapas et au Sud du Guatemala en passant par l'Etat d'Oaxaca sur la côte Pacifique. Elle est absente des Etats mexicains de la côte Caraïbe qui ne sont pas des Etats montagneux ; en revanche quelques stations se trouvent au Honduras et à El Salvador. La majorité des sujets poussent en altitude, entre (1500) 2000-3200 (3600) m dans les sols bien drainés, frais et riches en matières organiques comme les abords des cours d'eau.
 

Culture

Espèce particulièrement rare en culture, qui pousse dans son milieu sur des sols frais à humides mais dans nos régions il sera plutôt planté sur des sols frais, certes, mais bien drainés et sans eau stagnante, notamment là où les hivers sont froids afin d'augmenter les chances de son implantation et toujours en plein soleil. Dans tous les cas éviter l'excès d'eau sur les jeunes plants et protégez-les des fortes gelées durant les premiers hivers. Croissance assez rapide.

 Jacques Urban, 2018.

 

Statut dans la nature : en danger ; vulnérable ; pas globalement menacée ; fréquente ; abondante
Culture en Europe : aucune ; occasionnelle ; peu commune ; commune ; abondante - Zone de rusticité : 7