Nomenclature

Genre Keteleeria  Carrière (1866)

Pinaceae

Statut du taxon : accepté
Publication : Rev. Hort. (1866)
Liens taxinomiques : (en gras les genres toujours valides) Abies, Abietia, Pseudotsuga, Tsuga
Noms vernaculairesaucun
 
Bibliographie
Collectif, The families and genera of vascular plants. Volume I, 1990, Edited by K. Kubitzki
Aljos Farjon, World checklist and bibliography of Conifers - 1ère édition (1998).
Collectif, Mabberley's Plant-Book, 3rd edition 2009, Cambridge UP.
Description détaillée

 

Le genre Keteleeria comprend de 3 espèces et quelques taxons douteux mal définis et souvent inclus dans les autres espèces. Elles sont endémiques des régions tempérées chaudes de Chine, de Taïwan et de là jusqu'au Nord du Laos et du Vietnam. Quelques fossiles ont été retrouvé en Europe. Ce sont de grands arbres à feuillage persistant qui ont une apparence de sapin avec des branches verticillées et étalées. D'abord conique, avec l'âge, leur couronne prend la forme d'un parasol. Bourgeons ovales à globuleux mais non résineux. Feuilles en forme d'aiguille, linéaires, aplaties sur les deux faces, arrangées en spirale mais principalement étalées sur 2 rangs nettement pectinés. Comme chez Abies, la cicatrice des feuilles après abscission est persistante. Nervure principale saillante et bandes stomatales peu distinctes. Face supérieure verte et brillante l'inférieure étant terne et plus pâle. Apex pointu chez les jeunes pousses mais arrondi chez les feuilles plus âgées.

Les fleurs mâles sont axillaires ou terminaux et prennent naissance d'un bourgeon écailleux. Les fleurs femelles sont terminales et dressées sur des rameaux courts et densément feuillés. A maturité les cônes sont cylindriques et érigés. Les bractées sont petites et ne dépassent pas les écailles. Contrairement au genre Abies qui conserve le rachis attaché au rameaux, chez Keteleeria les cônes se désagrègent totalement pour laisser échapper les 2 graines logées à l'aisselle de chaque écaille ligneuse. L'aile de la graine est presque aussi longue que l'écaille qui l'abrite. Les cotylédons sont au nombre de 2 et restent bien souvent souterrains.

Les espèces de ce genre sont très rares en culture. Dans nos régions la plupart reste de petits arbres et sont parfois même seulement buissonnantes. Leur croissance est plus rapide que celle des sapins (Abies) mais leur rusticité ne dépasse pas la zone 7 soit environ autour de -15°C maximum. Sols drainés et protection hivernale les premières années.
Jacques Urban, 2010.

 

Où acheter des espèces du genre : Florama (64)

Taxons inférieurs : 3 espèces acceptées à ce rang en 2010.
Keteleeria davidiana
Keteleeria evelyniana
Keteleeria formosana voir Keteleeria davidiana
Keteleeria fortunei

 

Espèces en attente de rédaction

 

Keteleeria davidiana (C.E.Bertrand) Beissn. (1891)

 

Publication : Handb. Nadelholzk. 424 1891.
Synonymie : Abies davidiana (C.E.Bertrand) Franch. 1884 ; Abies sacra Franch. 1882 ; Keteleeria calcarea W.C.Cheng & L.K.Fu 1975 ; Keteleeria chien-peii Flous 1936 ; Keteleeria esquirolii H.Lév. 1910 ; Keteleeria evelyniana subsp. xerophila (Hsueh & S.H.Hao) Silba 2008 ; Keteleeria fortunei var. xerophila (Hsueh & S.H.Hao) Silba 1990 ; Keteleeria pubescens W.C.Cheng & L.K.Fu 1975 ; Keteleeria sacra (Franch.) Beissn. 1891 ; Keteleeria xerophila Hsueh & S.H.Hao 1981 ; Picea davidiana (C.E.Bertrand) C.E.Bertrand 1874 ; Pinus davidiana (C.E.Bertrand) W.R.McNab 1877 ; Pinus sacra (Franch.) Voss 1907 ; Podocarpus mairei Lemée & H.Lév. 1914 ; Podocarpus sutchuenensis Franch. 1899 ; Pseudotsuga davidiana C.E.Bertrand 1872.

 

Taxon inférieur : Keteleeria davidiana var. formosana (Hayata) Hayata (1908)

Publication : J. Coll. Sci. Imp. Univ. Tokyo 25(19): 221 1908.
Synonymie : Keteleeria davidiana subsp. formosana (Hayata) A.E.Murray ; Keteleeria formosana Hayata 1908.

 

Keteleeria evelyniana Mast. (1903)

 

Publication : Gard. Chron. III, 33: 194 1903.
Synonymie : Keteleeria davidiana subsp. evelyniana (Mast.) Eckenw. 2009 ; Keteleeria delavayi Tiegh. 1891 ; Keteleeria dopiana Flous 1936 ; Keteleeria hainanensis Chun & Tsiang 1963 ; Keteleeria roulletii (A.Chev.) Flous 1936 ; Tsuga roulletii A.Chev. 1918.

 

Keteleeria fortunei (A.Murray bis) Carrière (1866)

 

Publication : Rev. Hort. 37: 449 1866.
Synonymie : Abies fortunei (A.Murray bis) A.Murray bis 1863 ; Abies jezoensis Lindl. & Paxton 1850 ; Abietia fortunei (A.Murray bis) A.H.Kent 1900 ; Keteleeria cyclolepis Flous 1936 ; Keteleeria oblonga W.C.Cheng & L.K.Fu 1975 ; Picea fortunei A.Murray bis 1862 ; Pinus fortunei (A.Murray bis) Parl. 1868 ; Pseudotsuga fortunei (A.Murray bis) W.R.McNab 1877.