Nomenclature

Genre Coturnix Bonnaterre (1791)

Phasianidae

Statut du taxon : accepté

Liens taxinomiques : Anurophasis, Excalfactoria, Synoicus.

Noms vernaculaires : caille ; Engl. quail

 

Bibliographie

P. Milon, J. J. Petter & G. Randrianasolo,Faune de Madagascar XXXV Oiseaux, Orstom & CNRS, 1973.

Gérard Lucotte, La caille de tir, Crépin Leblong, 1976.

R.D. Etchecopar & F. Hüe, Les Oiseaux de Chine, Mongolie et Corée, non Passereaux, Boubée, 1978.

G.M. Henry, A guide to the birds of Ceylon –  Oxfrod University Press, 1978

P. Slater, A field guide to the Australian birds - Vol. 1 Non Passerines, Rigby, 1979.

W. Serle & G.J. Morel, Les oiseaux de l'Ouest africain, Delachaux & Niestlé, 1979.

J.G. Williams & N. Arlott, A field guide to the birds of East Africa, Collins 1980.

Mc Lachlan & Liversidge, Birds of South Africa, 1980.

R. Howard & A. Moore, A complete checklist of the Birds of the World, Oxford UP, 1980.

R.A. Falla, R.B. Sibson & E.G. Turbot, Birds of New Zealand –  Collins 1987.

Urban Jacques, Elevage des oiseaux d'ornement, J & D Editions, 1990. (en vente dans notre boutique)

Collectif, Handbook of the birds of the world, Volume 2 - Lynx Edicions, 1994.

Collectif, Illustrated checklist of the birds of the world, Volume 1 Non Passerines, Lynx Edicions 2014.

 

Iconographie : en recherche d'illustration pour ce taxon (in search of illustration for this species)

Urban Jacques : carte du genre

Collectif, Handbook of the birds of the world, Volume 2 - Lynx Edicions, 1994 :

1 C. delegorguei2 C. coturnix africana, 3 C. coromandelica, 4 C. pectoralis, 5 C. coturnix, 6 C. japonica

 Nos photos sont libres de droit : participez en enrichissant ce site éducatif avec les vôtres.

Our photos are free of rights: participate by enriching this educational site with your photos

(If a picture is yours please read).

Description détaillée

 

 Carte de répartition naturelle du genre

 

 carte de répartition du genre Coturnix

 

Le genre Coturnix comprend aujourd'hui 5 espèces et se présente assez homogène sur tous les plans puisqu'on excepte depuis peu la caille de Chine (C. chinensis), la caille bleue africaine (C. adansonii) et la caille tasmane (C. ypsilophora) classées désormais et après bien des hésitations, dans le genre Synoicus. Ce genre Synoicus est distinct du genre Coturnix pour leurs moeurs et leurs chants différents mais aussi pour des comportement différent notamment une plus grande tendance à la monogamie. Ce sont les caille de l'Ancien Monde puisque le genre est absent d'Amérique.

 

Au regard des répartitions géographiques de chaque espèce, de la gradation correspondante du plumage des mâles (les femelles étant toutes très semblables) et de la gradation de la couleur des œufs, on peut supposer ou suspecter une radiation à partir d'un noyau présent dans la région Afrique-Inde et les espèces que l'on identifient aujourd'hui comme telles peuvent bien n'être que le fruit d'isolations progressives d'hybrides (ou plutôt de métis) entre les uns et les autres taxons tant la recombinaison des caractères parait évidente. Par exemple : C. pectoralis a les parties inférieures similaires à C. coromandelica et C. delegorguei avec les joues et le masque de C. coturnix africana ou de C. japonica. Ou encore C. delegorguei ressemble beaucoup à C. coromandelica mais avec du roux sur les parties inférieures sans doute hérité de variants de C. coturnix comme africana. D'ailleurs non seulement tous les taxons s'hybrident facilement entre eux mais ils suffit d'observer les variations de plumage de la forme domestique de C. japonica pour se dire que l'hypothèse n'est pas forcément à rejeter. Il est alors dommage de ne pas pouvoir faire ces expériences en captivité faute de matériel vivant qu'il serait pourtant facile d'obtenir sans une règlementation tatillone ou soupçonneuse !

 

Radiation centrifuge possible (de gauche à droite)

 

 

Dans nos régions tempérées, tout le monde connaît la caille des blés, petit gibier migrateur, très apprécié en gastronomie, qui niche dans les céréales d'où son nom. C'est à ce cliché que ressemble les oiseaux du genre Coturnix, à savoir des espèces de petite taille (16 à 19 cm en moyenne), trapues, à vol rapide. Toutes ont un plumage composé d'un maillage de brun, de beige, de roux, de noir et de blanc. Toutes les espèces sont originaires de l'Ancien Monde ; il faut mentionner ici une espèce endémique de Nouvelle Zélande aujourd'hui éteinte.

 

D'un manière générale toutes les espèces préfèrent les zones ouvertes (prairies, cultures de céréales, savanes sèches, etc.) couvertes d'une végétation basse composée essentiellement de graminées et de maigres buissons, avec peu ou pas d'arbres et toujours plutôt en climat sec pendant la période de nidification. Cette dernière a d'ailleurs lieu, en général, après la saison des pluies dans les régions tropicales et en été dans les régions tempérées. A ce titre, ce sont toujours des oiseaux migrateurs dans les regions tempérées ou à saison des pluies marquées et des oiseaux plus ou moins erratiques dans les régions plus sèches. Leur nourriture se compose principalement de graines de graminées mais aussi de feuilles, d'insectes et autres invertébrés. Le nid est une dépression du sol plus ou moins garnie d'herbes sèches prises sur place et la femelle assure seule l'incubation des (4) 5-8 (12) oeufs pendant environ 18-20 jours. Les poussins ont un duvet jaune, chamois voire légèrement roux, rayé longitudinalement de brun sur les parties supérieures. Ils volètent au bout de 8 jours, volent la semaine suivante et restent en compagnie de la femelle ou du couple  pendant plusieurs semaines. En général 1-2 pontes annuelles.

 

En captivité en Europe et en qualité d'oiseaux sauvages on trouve assez régulièrement C. coturnix, plus rarement C. delegorguei et exceptionnellement C. coromandelica ; les autres espèces sont inconnues dans les élevages y compris C. japonica qui par contre est répandue dans sa forme domestique qui n'a plus rien à voir avec le type sauvage tant les croisements avec la caille des blés ont été nombreux.

Jacques Urban, 2018.

Taxons inférieurs : 5 espèces acceptées à ce rang et 1 éteinte.

Coturnix adansonii voir Synoicus adansonii

Coturnix chinensis voir Synoicus chinensis

Coturnix coromandelica : caille nattée

Coturnix coturnix : caille des blés

Coturnix delegorguei : caille arlequin

Coturnix japonica : caille du Japon

Coturnix novazelandiae : caille de Nouvelle Zélande

Coturnix pectoralis : caille des chaumes

Coturnix ypsilophora voir Synoicus ypsilophora